• w-facebook

Suivez-nous sur Facebook

  • c-youtube

Suivez-nous sur notre chaîne Youtube

"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis."

Victor Hugo

Ils nous ont quittés en 2020 ...

Ils nous ont quittés en 2019 ...

Pixel ( 2019 - 2019)

C'est avec une énorme peine que nous vous annonçons le décès de Pixel.

Il était très proche de nous.

Fanny ( - 2019)

C'est avec tristesse que nous vous annonçons le décès de Fanny que nous avons adoptée en 2015.

Son cœur était faible.

Elle est morte paisiblement dans son sommeil sans souffrance.

Fanny nous manquera beaucoup.

Naya (2011 - 2019)

Nous avons la très grande tristesse de vous apprendre le décès de Naya. 

Elle est tombée malade il y a une dizaine de jours. Nous l’avons bien entendu emmenée chez le vétérinaire.

Les soins prodigués n’ont pas permis d’amélioration.

Nous avons donc dû nous résoudre à la laisser partir avec l’aide de la médecine.

Nous trouvons cela injuste car nous avions encore tant d’amour à lui donner.

Annick et Yann

Mamy (2001 - 2019)

Ma Mamy, tu aurais eu 19 ans….
Je me souviens de notre rencontre: tu venais de perdre ta maman et moi, mon Kao.

Tu sortais de chez le véto et je suis venue te voir au refuge. Tu étais en varick. J'ai ouvert la porte et tu es venue direct dans mes bras on a passé l'après-midi comme ça.
Et puis, tu es arrivée a la maison.C'était le bonheur...
Et voilà ... notre Histoire s'est terminée ce 2 février. C'est dur, tu me manques, mais je sais que tu es avec ta première maman et ça me console
Adieu mon Amour 😿

Ils nous ont quittés en 2018 ...

Vahinée ( adoptée le 19/06/2004 - 18/06/2018 )

Bonjour,

Le 19/06/2004 nous avions adopté VAHINEE, une petite ratier, dans votre refuge.  Elle a été une chienne merveilleuse et nous a apporté beaucoup de bonheur.

Nous avons du lui dire adieu le 18/06/18.

14 ans d'amour .

Merci pour cette adoption.

Linus (2015-2018)

Petit Linus, lorsque tu étais arrivé, nous pensions tous que tu n'étais qu'un chaton mais tu avais, en fait, déjà souffert de beaucoup de carences. Virginie a craqué pour toi et t'a accueilli au sein de sa petite troupe, et tu l'as suivie, confiant, avec plein d'amour à donner et recevoir.

Aujourd'hui, c'est le coeur lourd que nous pleurons ton départ, la maladie t'a rattrapé et a pris le dessus.  Tes petits reins n'ont pas pu tenir le coup et tu es allé rejoindre tous nos loulous partis au Paradis des Animaux.

Veille sur Virginie et sa tribu, ainsi que sur tous nos protégés.

Nous t'aimons fort, petit Linus.

Milly (2016-2018)

Tu es arrivée chez nous avec ton frère MANGO il y a quelques mois, mais il y a une dizaine de jours, tu as commencé à présenter un oeil terne, vide, des signes de fatigue, alors que d'habitude, tu étais une chienne très dynamique.

Nous t'avons emmenée chez le vétérinaire à plusieurs reprises, tu a eu toutes les analyses et les prises de sang nécessaires. Elles ont révélé une chute vertigineuse de tes globules rouges et blancs.
Un traitement contre la pyroplasmose notamment a été tout de suite mis en place, mais les traitements n'ont pas fonctionné.
Le taux de globules continuait à chuter et la solution ultime était une transfusion sanguine.

Nous y avons cru, tu étais une battante et toute l'équipe s'est dit que tu allais remonter la pente avec ce nouveau sang !
Mais malheureusement, malgré cette transfusion, ton corps luttait contre lui même et s'est mis à détruire toutes ces nouvelles globules !

Tu n'avais même pas encore 2 ans, tu avais encore toute la vie devant toi, mais malheureusement le sort en a décidé autrement et aujourd'hui, tu t'es éteinte, ton corps a dit "stop".

Toute l'équipe de la SPA du GIENNOIS est sous le choc de t'avoir perdue, tu laisses un grand vide et nous pensons notamment à ton frère MANGO qui a toujours vécu avec toi et qui se retrouve seul aujourd'hui.

Nous espérons que tu as trouvé la paix et la sérénité et que de là haut, tu veilleras sur le refuge et sur MANGO !

Adieu petite MILLY !

Cajoline (2007-2018)

C'est avec beaucoup de chagrin que sa maîtresse nous annonce qu'aujourd'hui, mercredi 21 février 2018, la petite Cajoline a rejoint le paradis des animaux.  Affaiblie par des problèmes de santé, malheureusement le traitement mis en place n'a pu la sauver et la maladie a prouvé être plus forte que la douce Cajoline. Sa maman d'ajouter, "repose en paix petit coeur, je suis contente d'avoir pu partager ces quelque mois mois auprès de toi.  Bien entendu j'aurais aimé plus mais le destin en a décidé autrement.  De là-haut, ma Cajoline, embrasse bien fort Roxane, Taupaze, Maurice et Siegfried.  Tu verras mon bébé, là-bas, tu sera apaisée de ta souffrance ma puce. Maman qui t'aime  et je ne t'oublie pas ma beauté."

Camelot (2007-2018)

Camelot nous a accompagnés et enchantés jusqu'au 18 février 2018, date à laquelle il nous a quittés.

La Famille de Camelot

Ippo (2013-2017)

C'est une autre mauvaise nouvelle qui frappe le refuge à nouveau: nous avons la tristesse de vous annoncer que notre petit Ippo nous a quittés, alors qu'il avait seulement 4 ans.

L'histoire d'Ippo est déchirante et illustre bien malheureusement la réalité de l'abandon et de la négligence.  Abandonné comme un vulgaire déchet devant le refuge alors qu'il n'était même pas sevré, Ippo avait bien mal commencé sa vie et avait dû se battre pour survivre, séparé de sa maman, faible et rongé par le corysa comme le sont bien souvent les chatons que nous récupérons.

Petit gaillard adorable de 4 mois, Ippo avait conquis tout le monde au refuge tant il était affectueux et gentil et nous fûmes si heureux de le confier à son adoptante, pensant qu'Ippo pourrait s'épanouir et grandir au milieu d'une famille qui comptait déjà plusieurs chats et chiens. 

Et pourtant, en juin 2017, une terrible nouvelle pour plusieurs de nos anciens protégés: leur maîtresse décédée, ils étaient condamnés à revenir au refuge.  Bien pire encore fut notre désarroi lorsque nous vîmes leur état sanitaire, et particulièrement celui d'Ippo, très alarmant.

Nous avons tout de suite mis en place des protocoles médicaux pour pouvoir remettre tout le monde sur pattes mais l'état d'Ippo se dégradait de plus en plus.  Ses anciens copains de galère furent adoptés les uns après les autres, mais pas Ippo.

Nous étions à la fois désemparés et en colère: tous nos efforts pour améliorer son état de santé se révélaient inutiles et nous devions prodiguer soins après soins sur Ippo, lui si mignon, si demandeur de câlins et d'attention.

Après plusieurs mois, maintes consultations vétérinaires, la terrible réalité s'est imposée à nos yeux: nous allions devoir dire "adieu" à Ippo.

Ippo s'est endormi et ses souffrances ont disparu avec lui.  Nous sommes dévastés par la perte de notre petit bonhomme qui ne méritait pas une vie si courte et difficile.

Nous postons ici ce témoignage afin de vous montrer les dures réalités auxquelles nous sommes confrontés chaque jour mais également pour vous implorer de bien prendre soin des animaux que vous adoptez.  Il n'est pas suffisant de leur offrir un toit et de l'amour, il faut leur assurer un suivi vétérinaire régulier.

Repose en paix, petit Ippo, nous t'aimons et ne t'oublierons pas.

Ippo, à 2 mois

Ippo, au refuge